Il y a actuellement 34 visiteurs connectés.

Ce site a reçu 3177429 visites depuis sa création.

Poésies


Sur cette page, vous trouverez une sélection de poèmes.

Cliquez directement sur l'auteur ou le titre de votre choix

31 Bouillette

Par Marc Rugani

BOUILLETTE
 
Je l’appelle « Bouillette »
Je sais, c’est sot et même complètement bête
Mais c’est ainsi, personne n’y changera rien,
C’est désormais le nom de mon chien.
 
Enfin plutôt de ma chienne
Qui maintenant depuis 10 ans est mienne
Adoptée sur coup de cœur
Pour le pire comme le meilleur.
 
Du pire, mon chien est complètement idiot
Je dirais même complètement barjot.
Il ne comprend strictement rien
A s’en désespérer, rien de rien.
 
C’est tellement crispant
Qu’à la longue je deviendrais méchant
Parfois je tape je l’avoue sur ma bête
Pour lui faire entrer quelque chose dans la tête.
 
Mais non vraiment il n’y a rien à faire
A dire vrai j’en désespère.
Je l’appelle aussi mon « whou »
Pourquoi, me direz-vous ?
 
Eh bien, je n’en sais fichtre rien
Pourquoi j’appelle mon « whou » mon chien.
Là aussi c’est idiot
Et de l’avoir nommé ainsi, c’est moi qui suis barjot.
 
Elle aboie tout le temps
Pour un oui, pour un non, chaque instant
Elle m’agace, met mes nerfs en pelote
Ah vraiment elle n’est pas rigolote.
 
Oua, oua, oua
Voilà ce qu’elle raconte : Oua, oua, oua
Et le répète hélas mille fois
C’est ça le son de sa voix.
 
Oh que c’est énervant !
Vraiment !
Quelle patience il me faut
Pour ne pas lui taper davantage sur le dos !
 
Du meilleur, heureusement
Elle est bien gentille autrement
Et même très souvent
En fait la plus grande part du temps.
 
Elle est fine, a l’œil de velours
Le poil doux, un véritable amour.
Mon chien, je l’aime vraiment bien
Et il me le rend bien.
 
Quand je m’assoie pour lire
Ou encore pour écrire,
Elle se colle contre moi
Ou se met à mes pieds et parfois
 
Me lèche les orteils.
Ah, mes amis, quel plaisir à nul autre pareil !
Essayez, vous verrez
Vous en demanderez !
 
Elle nage comme un poisson
Et plonge à déraison
Pour chercher des cailloux.
Quel dommage qu’ils ne soient des bijoux !
 
A dire vrai, elle aime l’eau
Comme moi j’apprécie le Bordeaux !
Mais quand elle sort, se secouant, attention,
Elle mouille toute la population !
 
Elle court et cavale comme une chèvre
Qu’à la suivre on a la mousse aux lèvres,
Infatigable
Et même increvable !
 
Bien sûr quand il fait chaud
Il lui faut beaucoup d’eau :
Une corvée ! Et si on n’en a pas,
Elle ne se gêne pas,
 
Elle se jette dans les flaques, les ruisseaux
Elle patauge dans la gadoue ou l’eau
S’il en reste ! Ah, le soir
Pour rentrer, quel plaisir, bonsoir !
 
Pour la laver, la décrotter
Puis la coiffer et lui faire sa beauté !
Pour manger, elle est très délicate
Surtout pas de boulettes, Canigou, Kit et Kat,
 
Mais bien plutôt du steak, avec évidemment du riz
Voilà qui ouvre son appétit !
Vous l’avez il me semble compris
Mon chien n’est pas n’importe qui.
 
En plus, il s’appelle « Belle »
C’est son nom, car elle est demoiselle.
Ma « Bouillette », mon « whou » m’énerve bien souvent
Mais finalement il est très attachant.
 
Comme on dit, il faut « se le farcir »
Mais c’est tout de même plaisir.
Ah, j’oubliais, les jours de pleine lune, attention !
Mon chien a ses problèmes de digestion.
 
Tout ce qu’il a mangé midi
Se retrouve sur le tapis !
Et puis lorsque « Bouillette » a ses chaleurs
Je vous assure, il n’y a pas bonheur !
 
Une ribambelle de chiens
Amoureux courent après le mien !
Si je vais au marché, c’est la procession,
Alors je rentre dare dare à la maison !
 
Si vous le voulez bien, j’en terminerai là
De vous parler de « Belle »
Car autrement je n’en finirais pas
Sur cette demoiselle.
 
J’espère qu’un jour vous la rencontrerez
Vous verrez, vous la reconnaîtrez,
Elle est unique : vous ne pourrez vous tromper.
Alors, aussitôt, comme moi vous vous y attacherez.