Il y a actuellement 4 visiteurs connectés.

Ce site a reçu 823128 visites depuis sa création.

Poésies


Sur cette page, vous trouverez une sélection de poèmes.

Cliquez directement sur l'auteur ou le titre de votre choix

07 C'est fini

Par Marc Rugani

C’EST FINI

 

Mon amour est parti

C’est fini.

 

Elle est partie un jour

Aux bras d’un autre, pour toujours

Quelqu’un dont j’ignore tout

Un moins que rien

Un rien du tout

Après m’avoir trompé

Des mois et une année

Sans que j’en susse rien

Me laissant là, tremblant

Anéanti, abandonné

Seul, avec mon amour perdu

Nu

Le cœur saignant, désespéré.

 

Oh ! La haine qui gonfle alors le cœur

Le désir de faire mal

Autant que l’on a mal

De plonger avec soi l’autre dans son malheur

De rendre coup pour coup, pas pour rire

Et plutôt dix pour un, et détruire

D’entraîner avec soi dans le néant

Et son amour perdu et l’amant

Surtout lui

L’ordure

La pourriture

L’ennemi

A qui on veut soudain

Une haine féroce, implacable, sans fin

Oh ! Le châtrer

L’émasculer

L’empaler

L’estropier

Lui briser les jambes et les bras

Et non content de çà

Le rendre impuissant, incapable de rien

Réduit à rien

Le crucifier

L’éventrer

Plonger la tête dans ses entrailles et tout dégoulinant de sang

Lui dévorer le foie et le cœur tout fumant

Brûler sa maison, réduire en cendre

Tout ce qu’il est, ce qu’il aime, et le pendre.

 

Dans mon cœur gronde depuis ce jour

Un orage si noir et un feu si violent

Qu’il faudra tant d’amour

Pour qu’il batte à nouveau calmement.

Oh mon âme en supplice

Souffrante

Rongée de désirs noirs, de mort et de violence

Libère-toi des chaînes qui te rendent impuissante

A prendre vengeance

Passe à l’acte, fais-toi justice

Education

Morale, Religion

Dont tu es encombrée

Jette-les aux orties, brûle-les, fais en cendre et fumée

Retrouve ta nature première

Et barbare, ressors ta hache de pierre

Et ta massue de bois

Revêts ta peau de bête, et alors sans émoi

Du fond de tes entrailles pousse ton cri de guerre

Et de mort

Va tuer

Et de meurtres te goinfrer

Sans remords.

 

Mon amour est parti

C’est fini.

 

Depuis mon cœur saigne et souffre tellement

Du coup qu’il a reçu, si grand!

Quel mal font ces choses là

Lorsqu'elles arrivent quand on ne lesattend pas !

Et cette certitude affreuse et ces regrets

Sans fin d’avoir perdu pour toujours

A jamais

Un bien irremplaçable, merveilleux

Et combien précieux

Qui s’appelle « amour ».

 

Mon amour est parti

C’est fini.