Auteur

Marc Rugani

Il y a actuellement 4 visiteurs connectés.

Ce site a reçu 401403 visites depuis sa création.

Astrologie


Sur cette page, vous trouverez une étude sur l’astrologie réalisée par Marc Rugani.

06 Chapitre 6

Par Marc Rugani

Chapitre 6

 

Méthode de travail 2

 

Les tableaux qui suivent :

-calculent l’écart existant entre les planètes des épouses et des époux sur le cercle zodiacal

 -déterminent s’il existe ou non un rapport géométrique ou « aspect » entre ces planètes en fonction des « orbes » admis.

Les orbes étudiés vont de 0° à 10°

Lesdits tableaux sont simplifiés et partiels, ne représentant qu’une infime partie des calculs et des  résultats obtenus; comme pour les déterminations planétaires (cf chapitre 5 et sous chapitres 50, 51, 52 et 53) il n’est en effet pas possible de les publier dans leur intégralité, compte tenu que pour chacun des 11 orbes étudiés, il y a 16 rapports de planètes possibles, 5 aspects distincts et 629 couples !!!!

La formule utilisée dans la colonne « écart » pour déterminer l’écart absolu entre 2 planètes est la même  pour chacun des 11 orbes, aux références des cellules près:

=SI(ET(ABS(K11-Q12)>=0 ;ABS(K11-Q12)<=180) ;SI(K11>=Q12 ;K11-Q12 ;Q12-K11) ;SI(K11>=Q12 ;360-K11+Q12 ;K11+360-Q12)

où K11 est la position de la planète de l’épouse et Q12 la position de la planète de l’époux.

Les formules utilisées dans les colonnes « aspects » pour connaître l’existence ou non d’un aspect entre 2 planètes diffèrent d’un orbe à l’autre :

Orbe 0°

Conjonction : =SI(L12=0 ;0 ;SI(R12=0 ;1 ;0))   

 Sextil :             =SI(R12=60 ;1 ;0)

Carré :              =SI(R12=90 ;1 ;0)

Trigone :          =SI(R12=120 ;1 ;0)

Opposition :    =SI(R12=180 ;1 ;0)

ou L12 est la colonne des signes de l’époux et R12 la colonne des écarts

Orbe 1°

Conjonction : =SI(L12=0 ;0 ;SI(R12=<=1 ;1 ;0))

Sextil :             =SI(ET(R12>=59 ;R12<=61) ;1 ;0)

Carré :             =SI(ET(R12<=89 ;R12<=91) ;1 ;0)

Trigone :         =SI(ET(R12<=119 ;R12<=121) ;1 ;0)

0ppàsition :    =SI(ET(R12>=179 ;R12<=181) ;1 ;0)

Orbe 2°

Conjonction : =SI(L12=0 ;0 ;SI(R12<=2 ;1 ;0))

Sextil :             =SI(ET(R12>=58 ;R12<=62) ;1 ;0)

Carré :             =SI(ET(R12>=88 ;R12<=92) ;1 ;0)

Trigone :         =SI(ET(R12>=118 ;R12<=122) ;1 ;0)

Opposition :   =SI(ET(R12>=178 ;R12<=182) ;1 ;0)

Orbe 3°

Conjonction : =SI(L12=0 ;0 ;Si(R12<=3 ;1 ;0))

Sextil :             =SI(ET(R12>=57 ;R12<=63) ;1 ;0)

Carré :             =SI(ET(R12>=87 ;R12<=93) ;1 ;0)

Trigone :         =SI(ET(R12>=117 ;R12<=123) ;1 ;0)

Opposition :   =SI(ET(R12>=177 ;R12<=183) ;1 ;0)

etc……..les formules variant à chaque fois d’une unité en + et en –

Orbe 10°

Conjonction : =SI(L12=0 ;0 ;SI(R12<=10 ;1 ;0))

Sextil :             =SI(ET(R12>=50 ;R12<=70) ;1 ;0)

Carré :             =SI(ET(R12>=80 ;R12<=100) ;1 ;0)

Trigone :         =SI(ET(R12>=110 ;R12<=130) ;1 ;0)

Opposition :   =SI(ET(R12>=170 ;R12<=190) ;1 ;0)

 

Comme  les formules l’indiquent, « 1 » signifie qu’il y a un aspect entre les planètes, « 0 » qu’il n’y en a pas