Auteur

Marc Rugani

Il y a actuellement 3 visiteurs connectés.

Ce site a reçu 401387 visites depuis sa création.

Astrologie


Sur cette page, vous trouverez une étude sur l’astrologie réalisée par Marc Rugani.

02 Chapitre 2

Par Marc Rugani

CHAPITRE 2

Rappel de quelques notions d’astrologie

 

Pour la bonne compréhension de la présente étude il est nécessaire de rappeler succinctement quelques notions de base.

Je cite à nouveau le même auteur:

-« Soleil :

.principe général : Vie, création, puissance, idéalité, spiritualité.

. fonctions psychologiques : en relation avec le sur-moi (négatif) et l’idéal du moi (positif) le Soleil régit le complexe conscience-volonté-action-sentiment du réel et est en rapport avec le côté « supérieur » du psychisme dans ses hautes fonctions de synthèse, dans ses plus grandes exigences et ses aspirations les plus élevées. Il a trait à la conscience morale, à la vie policée ou sublimée qui est en l’être, à son côté culturel. Il représente du même coup le lien social, la part de la société en l’être, d’où dérivent les tendances sociales, la morale, la religion, tout ce qui agrandit, élève, anoblit… »

-« Mercure :

.principe général : principe de communication, de liaison, d’échanges, de mouvement, de différenciation dans la dualité des contraires polaires (Caducée), ainsi que d’adaptation par la suspicion, la répression de la vie sensible, au profit d’une cérébralisation dégagée de la riche confusion originelle du subjectif stade lunaire de l’enfance.

.fonctions psychologiques : Mercure est l’auxiliaire du Moi en affirmant le monde de la raison (au sens courant du mot). Détournant de l’instinct et détachant de l’affectivité, il conduit à une intellectualisation et à une socialisation, au profit des usages et conventions soumis aux règles de la logique ; commerce de l’esprit par les idées vêtues de mots et commerce de la matière par le système des échanges réglementés. En partie assimilable au Moi, il est, par excellence, un facteur d’adaptation face aux poussées de l’intérieur et aux pressions de l’extérieur. »

-« Vénus :

.principe général : principe d’attraction, de sympathie, de communion, d’harmonisation et de fusion, qui s’affirme en particulier sur le plan des sentiments.

.fonctions psychologiques : Vénus a partie liée avec les affects d’attraction voluptueuse et d’amour qui prennent naissance dans l’appétence organique du nourrisson au contact de sa mère, et se prolonge jusqu’à l’altruisme sentimental. Ce monde vénusien de l’être humain groupe dans une synergie affective de sensations, de sentiments et de sensualité, l’attrait sympathique vers l’objet, la griserie, le sourire, la séduction, l’élan de plaisir, de joie, de fête, dans l’affinité et l’harmonie de l’échange, de la communion affective, ainsi que les états émotionnels que communiquent le charme, la beauté, la grâce. Avec Vénus règne en l’être la joie de vivre dans la fête printanière de l’enivrement des sens comme dans le plaisir plus raffiné et spiritualisé de l’esthétique. C’est le règne de la paix du cœur, du « bonheur ».

-« Mars :

.principe général : principe de confrontation avec le monde, de dépense en mode de tension concrète, de répulsion, d’hostilité.

.fonctions psychologiques : Mars symbolise la puissance d’agressivité qui apparaît chez l’enfant au moment (stade sado-oral des psychanalystes)  de la formation de la dentition, de l’exercice de la musculature et de l’apprentissage de la motricité : mordre, broyer, détruire, agir sur l’extérieur… , et qui s’exprime à l’état pur dans le sentiment de colère. Cette agressivité est susceptible de se manifester au bénéfice ou au détriment de l’être humain suivant qu’elle est, ou non, intégrée au Moi. Positivement, elle est cette énergie virile qui ose et impose, qui force et se dépense en vue d’un but à conquérir. C’est la passion enrichissante avec son emprise dominatrice sur les objets, la violence saine parce que réalisatrice. Négativement, elle est cette impulsivité destructrice, génératrice de brutalité, de tyrannie, de sadisme, de haine, de guerre. Avec Mars se présente « la lutte pour la vie », à pleines dents et à pleines griffes, installant le règne de la loi du plus fort. »

-« Les aspects :

L’Astrologie ne tient pas seulement compte des planètes dans leurs positions par signe et Maison, elle enregistre les interactions de ces planètes entre elles…On nomme précisément « aspects » des écarts angulaires privilégiés, comptés en longitude sur l’écliptique, quand ces écarts sont ceux de deux planètes…

Voici la liste des aspects majeurs par ordre d’importance décroissante :

.conjonction écart 0°

.opposition écart 180°

.trigone écart 120°

.carré écart 90°

.sextile écart 60°

On accepte un certain étalement de l’aspect sur plusieurs degrés. Cette zone d’influence qui précède et qui suit l’écart théorique de l’aspect constitue son orbe. Sa valeur n’est pas déterminée de façon absolue, car il est difficile de déterminer avec précision la limite à partir de laquelle l’aspect se rompt. D’une façon générale, nous préconisons personnellement les orbes suivants :

.conjonction 10°

.opposition 9°

.trigone 8°

.carré 6°

.sextile 4°

 

-« Les affinités électives :

Si la constellation native reflète l’être, la confrontation de tel thème avec tel autre doit nécessairement fournir des informations sur les ressemblances ou les dissemblances des deux individus, et par suite sur leurs affinités ou leurs disharmonies…

La tradition astrologique a enseigné la valeur de certaines rencontres, en particulier dans le domaine affectif. Ainsi, entre un homme et une femme, la « rencontre » zodiacale du Soleil et de la Lune…ou encore celle de Vénus et de Mars…sont annoncées comme très attractives amoureusement, la rencontre Soleil-Lune l’étant idéalement et la rencontre Vénus-Mars, surtout sensuellement. Il y a là une condition symbolique propice à une interpénétration affective des deux individus..

Les aspects sont également à mettre en ligne de compte, bien qu’ils n’aient pas la même importance que la rencontre effective de deux astres (toujours la suprématie de la conjonction sur les aspects). Assurément, il est heureux, pour un couple, qu’il y ait un trigone ou sextile entre :

…Vénus de l’un et Mars de l’autre..

Par contre, il est regrettable qu’il se présente des carrés ou des oppositions entre ces planètes, et plus encore quand il en existe entre planètes contraires :

…Soleil avec Mars.. »

D’un autre auteur :

« Les significateurs de l’amour et du mariage sont les suivants :

.Vénus, qui représente le sentiment, l’attraction

.Mars, qui représente l’attraction sexuelle, la passion

.La Lune, significateur de l’émotivité, de la vie de famille, des femmes et de l’épouse en particulier, du mariage en nativité masculine

.Le Soleil qui, en nativité féminine, représente le mariage et l’époux. »